Prophétie autoréalisée

L

Six mois auparavant ,je me sentais indigne d’être aimée .

Je restais nostalgique de ce qui me rendait belle, meilleure, généreuse et courageuse.

La Zad.

Je reprenais confiance en moi , progressivement, sur plusieurs lieux de lutte, essayant d’étouffer ma culpabilité d’avoir mis un ami en danger et de ne pouvoir rattraper mes erreurs perdues.

J’essayai de prendre sur moi, de retenir ma colère et mes regrets , de ne pas jouer les victimes, de pardonner et de ne pas chercher à punir, même pour obtenir celui que je voulais.

Toutefois , trop penser à l’autre peut rendre à terme égoïste pour l’entourage entier, voire toxique. La peur d’être de nouveau un personnage déviant et proche de l’anomie me guettait, et vient de se réaliser.

Commettre une grave erreur est une chose, en subir les conséquences une autre, mais induire en erreur, mal influencer ou pousser des personnes à défendre un comportement qu’elles n’auraient pas approuvé même venant de leur meilleur ami et ce malgré votre attitude erratique envers elles est encore plus terrible. Quelques soient mes choix , partir ou rester, affronter ou fuir,aller au devant ou disparaître, l’humiliation et la scission guettent les deux camps. J’ai réussi à gâcher ma chance de redorer l’honneur de notre maison adorée même quand elle se présentait en or : l’impression d’avoir trahi tous ceux qui croyaient en moi est forte. Il n’y aura peut -être pas de retour possible.

Que je le veuille ou non, j’ai encore introduit une situation proche de la perversité.

Tout ce que j’ai vécu est réel et me détruit

Ma souffrance est invisibilisée et niée par celui qui prétend m’aimer, et j’ai perdu le seul témoin lucide , proche de lui , qui se souciait un peu de moi.

Je suis seule, isolée, sans témoins et sans famille.

Je ne veux pas humilier de nouveau ceux qui ont été bons pour moi.

Que faire et que dire?

Je veux que ma souffrance soit reconnue, je veux devenir une puissante sorcière, je veux devenir de nouveau utile, je ne veux pas qu’on utilise ma santé mentale ou ma défaillance actuelle contre moi pour nier ce que j’ai vécu. C’est réel et je me suis trop longtemps tue. J’ai pété un plombs, le premier depuis très longtemps, et je ne veux pas que ca me détruise et me discrédite . Comment sortir de cette toxicité?

Il faut s’armer de courage. Je suis digne de dire que je vais mal et que j’ai souffert.

(peut-être qu’à force de dire la vérité, on finit par mentir).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s